Trondheim & Sledding dogs

Attention Attention, avalanche de mignonnerie à la suite de cet article !!!
Me revoilà après 10 jours passés auprès des chiens de traîneaux, en tant que wwoofer chez Emilie, une française qui s’est installée en Norvège avec sa meute de monstres et 9 petits nouveaux trop mignons, nés le 25 mai !
Alors ici, ce n’est pas un wwoofing à proprement parlé, puisqu’on a plutôt été nourris-logés sans réelle contrepartie si ce n’est celle de câliner les chiots toute la journée, entraîner les plus grands 1 à 2h par jour et être présents pour eux. Comme nous l’a expliqué Emilie, après avoir longtemps voyagé à droite à gauche, elle a décidé, au même titre que ceux qui l’ont accueillis durant ses périples, d’ouvrir sa maison à qui veut et de partager sa passion avec ses wwoofers. Du coup, sa seule condition est qu’on soit indépendants, qu’on puisse occuper nos journées quand elle est au boulot, et qu’ensuite on aille avec elle entraîner les poilus ! On a connu pire comme wwoofing !!
Sa meute se compose de 8 chiens, des Alaskan Huskies, dont 3 femelles : Maz, la princesse blanche, Wanaka la discrète et Kiska la maman ; et 5 mâles : Buzuk le malade imaginaire, Obélix le gros pépère, Drenek le fayot, Pumtshak qui se prend pour un élan et Kobuk le majestueux ! Oui, vu comme ça on est loin des chiens de traîneaux fiers et indépendants !! Mais ils sont tous adorables autant qu’ils sont. Les neufs petits nouveaux sont eux aussi à croquer (photos à suivre), avec 2 femelles et 7 mâles : Lilo la plus petite, Enya, Merlin, Gulliver, Troll le plus dodu, Guiriden, Korrigan, Guéotec, et Gandalf le bulldozer ! Je suis absolument fan des noms choisis par Emilie pour chacun de ses chiens !!
Entraîner les chiens, en quoi ça consiste ? Et bien à faire du buggy et de la trottinette !! Bon, je suis un peu restrictive, ce sont les activités du moment, puisqu’ici c’est l’été (enfin, pas un été comme vous avez en ce moment en France avec vos 30°C, plutôt un été pluvieux à 10°C !!) et donc la période de « repos » pour les chiens. Du coup on ne les sort qu’1h ou 2 pour les faire courir un peu et les défouler, et pour qu’ils soient contents et passent un peu de temps avec nous. Du coup j’ai été initié au buggy, où tous les chiens sont attelés pour faire des tours de champs (à peu près 3km au total) et nous recouvrir de boue ! Je n’ai pas eu le cran de conduire le buggy contrairement à Alex, je me suis juste payé le luxe de me faire promener mais c’était à en pleurer de joie tellement c’était fort. Quant à la trottinette, n’en parlons pas, j’avais vraiment la trouille de me faire emmener par deux gros poilus, donc j’ai laissé ma place à Alex pour les grandes distances et j’ai simplement fait 100m avec Obélix juste pour faire plaisir à Emilie, et j’ai vraiment eu peur de la vitesse et de ne pas être capable de gérer la trottinette ! D’ailleurs le chien m’a carrément traîner et a eu autant peur que moi, il s’est donc rué vers sa cage avant même que j’ai eu le temps de faire demi-tour pour le détacher !!

Puisqu’il fallait être indépendant, on en a aussi pas mal profité avec Alex pour faire quelques randos, se balader et visiter les environs. Nous sommes toujours à la recherche d’un élan, bien qu’on en ait enfin vu un près d’un parking en allant en ville avec Emilie (oui, ça vaut le coup de faire des randos de 2h en forêt pour finalement en voir un près d’un parking… C’est un scandale !). Il a malheureusement fuit avant que je puisse dégainer mon appareil photo, mais on l’a vu, et c’est gravé dans nos petites têtes ! On a aussi profité de la seule journée de presque non-pluie le vendredi pour aller visiter Trondheim et monter sur les hauteurs pour avoir un jolie point de vue sur les fjords. Malgré la pluie du moment et beaucoup de brouillard, on s’est vraiment fait plaisir et la vue était vraiment au top. La ville quant à elle est assez petite, mais avec la rando qui nous a pris la matinée et Emilie qui devait nous récupérer en milieu d’après-midi, on n’a même pas eu le temps de visiter la vieille ville, ce que je regrette un peu. On s’est également fait plaisir à cuisiner des morilles à plusieurs reprises, puisqu’il y en a partout aux abords des routes près de la maison !! En 3 jours on a du ramasser à peu près 2 kilos, ce qui nous a permis de faire un bon gratin dauphinois aux morilles, ou encore des crèmes à la morille. Un régal !

Contrairement au premier wwoofing, j’ai vraiment trouvé mon utilité ici, même si parfois j’ai eu la flemme de sortir ou aucune motivation, il y avait toujours un chiot à câliner ou un gros poilus à rassurer quand maman partait au boulot. J’ai aussi pu cuisiner un peu et juste pour 3, c’était un peu ma mission à moi ! Ce qui m’a conforté dans l’idée que je suis mieux avec les animaux que dans les champs, et donc que la prochaine fois je me tournerai peut-être plus vers des sites comme workawayou helpx pour les recherches de bénévolat, puisqu’ils recensent de tout, et pas uniquement du wwoofing dans des fermes bio.

Allez, je vous laisse avec les chiens, quelques paysages et mes premiers pas en « macro » (notamment avec le papillon et le scarabée 🙂 jsuis fière ^^) :

DSC_0619 (Copier)DSC_0002 (Copier)DSC_0647 (Copier)DSC_0017 (Copier)DSC_0651 (Copier)DSC_0822 (Copier)DSC_0666 (Copier)DSC_0669 (Copier)
DSC_0813 (Copier)

DSC_0030 (Copier)DSC_0026 (Copier)DSC_0787 (Copier)DSC_0789 (Copier)DSC_0041-1 (Copier)DSC_0791 (Copier)DSC_0634 (Copier)

DSC_0983 (Copier)P1030695 (Copier)P1030722 (Copier)

DSC_0724 (Copier)DSC_0759 (Copier)DSC_0919 (Copier)DSC_0896 (Copier)DSC_0852 (Copier)DSC_0783 (Copier)CSC_0149 (Copier)DSC_0009 (Copier)DSC_0012 (Copier)CSC_0154 (Copier)DSC_0030 (Copier) (2)
DSC_0032 (Copier)DSC_0054 (Copier)DSC_0985 (Copier)DSC_0988 (Copier)DSC_0993 (Copier)DSC_0137 (Copier)DSC_0994 (Copier)DSC_1010 (Copier)DSC_1021 (Copier)DSC_1044 (Copier)DSC_1054 (Copier)DSC_1060 (Copier)DSC_1064 (Copier)DSC_1085-1 (Copier)DSC_1086 (Copier)DSC_1090-1 (Copier)DSC_1092 (Copier)DSC_1099 (Copier)DSC_1114 (Copier)DSC_1119 (Copier)DSC_1122 (Copier)DSC_1124 (Copier)DSC_1132 (Copier)DSC_0715 (Copier)DSC_0020-1 (Copier)DSC_0815 (Copier)

Alors, ne sont-ils pas mignons tous ces chiens ? Personnellement ça va être dur de partir demain, mais c’est une nouvelle aventure qui commence pour les deux prochaines semaines, à savoir du camping sauvage dans les Lofoten ! Je vous raconterai tout ça fin juin si Alex et moi ne nous sommes pas entre-tués d’ici là ^^
Bonne semaine à toutes et à tous 🙂
Publicités

Une réflexion sur “Trondheim & Sledding dogs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s