Troms & Nordvoll

Hello 🙂

L’aventure continue depuis notre départ des Lofoten, puisqu’on a continué la route en stop dans la région du Troms, en faisant de nombreux arrêts à droite à gauche, en rencontrant des gens tellement gentils, pour la plupart avec l’expérience du voyage (je crois que seules les personnes ayant déjà voyagé peuvent comprendre et nous prendre en stop !!), pour finalement arriver au sein de notre troisième wwoofing situé à Nordvoll, 30km de Tromso, au sein d’une ferme écologique de fraises-carottes-patates.

Mais avant d’aller se casser le dos et les genoux dans les champs, on a profité des quelques jours de beaux temps qui s’offraient à nous pour faire quelques stops touristiques, dont le Polar Park, mélange entre un zoo et une réserve naturelle, qui nous a coûté les yeux de la tête au passage (note à soi-même, ne jamais convertir les couronnes norvégiennes en euros lorsque tu visites quelque chose !!) mais où l’on a enfin pu voir des élans !! On a eu la chance de trouver un conducteur qui nous a déposé pile poil devant l’entrée du parc (il habitait à 3km !), ce qui nous a donné l’occasion de camper pas très loin au bord d’une rivière, d’entendre les loups du parc hurler, de faire à manger dehors pour la première fois de notre périple et même d’essayer de pêcher (sans grand succès il faut l’admettre !!). Un des meilleurs spot où l’on a campé !! Le Polar Park quant à lui est vraiment sympa, très grand, mais il faut être patient pour voir les animaux, parce que vu l’espace qu’ils ont, ils jouent pas mal à cache cache !! Il nous a fallu la matinée pour voir les élans et les deux petits jumeaux, et la gérante a eu la gentillesse, au moment de notre départ, de nous courir presque après pour nous dire qu’ils étaient enfin près de l’enclos et qu’on devait absolument y aller ! Un moment magique, de voir la maman avec ses deux petiots ainsi qu’un jeune ado un peu gauche de ses pattes et le papa complètement jemenfoutiste ! Bien entendu on a pu aussi apercevoir les rennes, les cerfs, deux renards polaires, des loups, un buffle, un lynx et Salt&Pepper deux ours noir et blanc à qui on aurait bien fait quelques câlins tellement ils étaient habitués à l’homme ! Une belle balade en somme 🙂

Après ça on a repris la route direction Tromso, également appelée le Paris du Nord à cause de la mode et l’élegance parisienne des femmes au 18ème siècle, où nous sommes arrivés le 19 juin, et on a décidé de se poser dans un vrai camping pour le week-end afin de visiter cette jolie ville sans sac à dos. Et que dire de Tromso mis à part que j’ai beaucoup aimé cette ville, contrairement à Oslo qui m’avait un peu laissé de marbre. La ville ressemble plus à un village, les gens ont l’air plus posés, c’est plus petit et plus familial. C’est un peu plus représentatif de la Norvège, entre mer et montagne. Le fait que ce soit entouré d’eau donne aussi cette impression de calme. En revanche, au même titre qu’Oslo, deux jours suffisent pour en faire le tour. Nous avons passé le vendredi a faire le tour de la ville, sans rentrer dans les musées (il est vrai que d’un point de vue culturel, on essaye de limiter les dépenses) mais en prenant tout de même quelques photos par ci par là. J’ai été surprise par l’architecture de certains musées, comme le Polaria et sa construction en domino ou encore la cathédrale arctique si moderne et sophistiquée pour une cathédrale. La ville est quand même relativement neuve, avec beaucoup de modernité. J’ai beaucoup aimé cet aspect de Tromso. Le samedi a été consacré à se promener en dehors de la ville, vers le jardin botanique, qui est absolument magnifique, avec une belle architecture et un panel immense de fleurs en tout genre. On a vraiment pris plaisir à flâner là bas, en retrait de la ville, et avec peu de touristes. Et en bonus : c’était gratuit !

Vous pouvez juger de Tromso et du Polar Park par vous même 🙂

DSC_1024 (Copier)CSC_1003 (Copier)DSC_0988 (Copier)DSC_0986 (Copier)DSC_0992 (Copier)DSC_1016 (Copier)DSC_1076 (Copier)DSC_1008 (Copier)DSC_1009 (Copier)DSC_1032 (Copier)DSC_1004 (Copier)CSC_1097 (Copier)CSC_0972 (Copier)DSC_0963 (Copier)DSC_0862 (Copier)20150618_111121 (Copier)DSC_0908 (Copier)CSC_0860 (Copier)DSC_0966 (Copier)CSC_0885 (Copier)CSC_0953 (Copier)

DSC_1505 (Copier)

DSC_0890 (Copier)DSC_0936 (Copier)DSC_0976 (Copier)

Welcome to Nordvoll, notre troisième et dernier wwoofing : 

Je pourrais résumer cette expérience en deux mots : nourriture et courbatures !! Le premier soir où l’on est arrivés ici, après deux semaines de presque-diet, on a cru rêver : saumon et cabillaud à outrance, vin rouge et vin blanc, pomme de terre et beurre maître d’hôtel et plateau de fromages. L’Abondance avec un grand A. Et c’était sans compter sur la folie et l’extravagance du maître des lieux, Roger, qui nous a tellement fait rire ce soir là, et tous les autres qui ont suivi !! Ce grand Monsieur est juste dingue, amoureux de bonne bouffe et de bonne humeur, avec un désir de partage inimaginable. La nourriture, plus qu’excellente, n’a jamais manqué, et je n’ai jamais mangé autant de bon poisson de ma vie : saumon frais, crevettes, morues fraîchement pêchées, et même de la baleine (j’ai goûté par politesse, mais je dois avouer que d’une part je n’ai pas aimé, et que d’autre part par principe je n’ai pas pu en manger plus. La chasse à la baleine m’a toujours mis le frisson…). Nos nombreux fous rires, les presque 30°C quotidien au sein de la maison, les deux heures de bain de Roger par jour et sa musique classique ou française lorsqu’il cuisine resteront à jamais gravés. Je ne me suis jamais sentie aussi bien quelque part, même si j’ai beaucoup râlé, mais on ne se refait pas !

Le travail quant à lui fut rythmé entre fraises et carottes, nous n’avons fait les patates qu’un jour à notre arrivée (et ce fut bien suffisant !). La majeure partie du travail sur cette période a été de désherber des champs entiers, autrement dit de chercher des aiguilles dans des bottes de foin ! Parce que les pousses de carottes, évidemment, ça ressemble à de l’herbe ! Mais on a aussi du chasser des petites larves mangeuses de fraises ! Reconnaissable grâce à leur bave gluante, on a du en enlever un bon paquet ! Les genoux et le dos ont longtemps été douloureux, les nuits souvent courtes, mais l’endroit vaut vraiment le coup. La vue sur la mer n’a pas de prix non plus, et on a beaucoup cherché les baleines et les dauphins (Alex prétends en avoir vu avec les jumelles, moi je les cherche encore !). Tout ce que j’ai réussi à voir, c’est un renard et un aigle !!

On a également eu l’opportunité de faire notre première pêche en mer, et j’ai eu une petite morue dont j’étais trop fière !! Bon, trop petite pour que ça vaille le coup de la garder alors on l’a relâché et elle est repartie du feu de Dieu, une dure à cuire comme sa pêcheuse ^^ ! On a également cherché les élans et les rennes en haut des montagnes sans grand succès, mais on ne désespère pas ! La ballade en vélo jusqu’à Oldervik a bien marqué mes cuisses (24km aller-retour), sur des routes où j’ai cru à nombreuses reprises que j’allais jeter le vélo et finir à pied (autrement dit beaucoup de montées-descentes !), mais ce petit village de pêcheur en valait vraiment le coup, donc j’ai survécu !!

Alex a parfaitement su résumer l’homme et l’endroit, alors avec son autorisation, je publie son sonnet italien (mon amoureux est un artiste…) avant de vous montrer les photos de ce lieu magique :

Au dépend de Shakespeare je choisis Molière,

Pour décrire ce lieu entre monts et océan

Par six mois arrosé d’un soleil incessant

Offrant aux fraises nul besoin de sucrière.

Voutés, arqués, entre les buttes et les ornières

Des wwoofers divergeant à travers divers champs,

Arpentant ces étendues quel qu’en soit le temps,

Mettant légumes et fruits biologiques en lumière.

Un tintement dans l’air et Roger entre en scène.

Pour faire bonne chère, ce généreux mécène

Inonde nos assiettes de quelque opulence

Au son de concerto de sonates et de chœurs,

Dansent, dans l’âtre, des flammes de bonne humeur

Gratifiant nos efforts loin de nos espérances.

DSC_1172_1 (Copier)DSC_1176 (Copier)DSC_1187 (Copier)DSC_1190_1 (Copier)DSC_1218 (Copier)DSC_1238_1 (Copier)DSC_1240 (Copier)DSC_1251 (Copier)DSC_1254 (Copier)DSC_1269 (Copier)DSC_1275 (Copier)DSC_1288 (Copier)DSC_1303 (Copier)DSC_1317 (Copier)CSC_1336 (Copier)DSC_1323 (Copier)DSC_1335 (Copier)DSC_1341 (Copier)DSC_1365 (Copier)DSC_1368 (Copier)DSC_1264 (Copier)DSC_1445 (Copier)DSC_1448 (Copier)DSC_1451 (Copier)DSC_1473 (Copier)DSC_1495 (Copier)DSC_1501 (Copier)DSC_1236_1 (Copier)

Alors, endroit parfait non ? En tout cas je me suis vraiment sentie bien, vivante et utile. Ca va être dur de partir vendredi et de dire au revoir à tout ce petit monde ! Mais nos trois dernières semaines dans le sud nous attendent, et le soleil qui va avec, donc j’ai quand même hâte de voir autre chose !! Next step : Bergen !
A bientôt pour un nouvel article, qui je l’espère, sera lui aussi ensoleillé 🙂
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s