Roadtrip d’automne – Escapade au Nouveau-Brunswick

Après la Gaspésie, nous avons décidé de pousser la route jusqu’au Nouveau-Brunswick afin d’en voir le plus possible et de mettre à profit nos 10 jours de vacances. Nous sommes donc repartis le jeudi direction le Parc National de Kouchibouguac dont on avait entendu pas mal de bien, puis surtout, on s’est programmé un Safari aux Ours juste à côté et ça c’était le truc dont il faut absolument que je vous parle !! Enfin, nous avons terminé par la Baie de Fundy pour aller voir les plus grandes marées du monde et se promener près d’Hopewell Rocks. Un bel endroit, qu’on a eu la chance de découvrir avec un grand soleil et des températures digne d’un mois d’août (on a même eu trop chaud en tente, c’est pour dire !!). Cependant, puisqu’il fallait faire des choix et que l’on était un peu hors saison, nous n’avons pas fait les petits villages acadiens tels que Caraquet et Bouctouche, mais je suis certaine qu’il y a de jolies choses à faire et à voir (Carnets de Traverse et Madame Oreille en parlent très bien !). Puis surtout, on ne mange pas de homard, donc ça limite un peu aussi (oui, le homard est une véritable institution au NB !).

Le Parc national de Kouchibouguac

Premier stop de notre escapade, j’ai un avis mitigé sur ce parc. Réputé pour ses marais et tourbières, ce parc au nom imprononçable est le deuxième plus grand du Nouveau-Brunswick. Nous avons commencé notre visite par une promenade détente au bord de la plage Kelly, un endroit calme et paisible hors saison. Puis nous sommes ensuite rentrés au camping pour observer les étoiles, car Kouchibouguac est également reconnu comme réserve de ciel étoilé, et même si je regrette de ne pas avoir tenté de prendre de belles photos, le ciel était vraiment dégagé et les étoiles étaient belles et bien présentes ! Je recommande la tour d’observation de la tourbière pour ceux qui veulent s’essayer à l’astro-photographie, nous n’avons découvert ce lieu que le lendemain, mais si j’avais su, j’aurais fait le déplacement avec ma couverture et mon trépied !! Et en rentrant de notre safari aux ours le soir, nous avons aperçu quoi… Un ours qui se baladait à quelques pas seulement du camping !! Il y a donc bel et bien des ours sauvages dans ce parc 🙂

Le lendemain, nous avons emprunté le sentier de la tourbière, un chemin sur passerelle qui se fait en 45 minutes et qui vous plonge dans la magie de l’automne, avec ses couleurs flamboyantes. La vue depuis la tour d’observation est vraiment sublime, et c’est vraiment facile d’accès. Je ne sais pas si c’est aussi beau durant les autres saisons, mais là on s’est vraiment régalé !!

En revanche, gros flop pour le sentier de la rivière Kouchibouguac… Nous qui voulions faire une belle grande randonnée, nous avons donc pris ce sentier qui est supposé longer la rivière, mais en réalité peu de points de vue, un sentier interminable et sans grand intérêt sur 11 kilomètres… Nous avons fait demi-tour à mi-chemin en passant par la route car vraiment, on a enduré ce sentier !! Je pense que le Balbuzard aurait plus valu la peine, mais nous n’avons pas eu le temps d’aller l’explorer.

Enfin, nous avons terminé notre balade en passant voir le wigwam situé juste à côté de la plage Callanders, un immense tipi ou l’on vous conte l’histoire et la culture des premières nations. Malheureusement, ce n’est ouvert que de la mi-mai à la mi-septembre donc on n’a pas eu le droit à ses fabuleux récits, mais je suis certaine qu’ils doivent être magiques !

Le Safari aux Ours

Richard, l’homme qui parle aux ours ! Si vous passer au NB, vous ne pouvez pas passer à côté de cette fantastique rencontre !! Le but premier de notre roadtrip était de voir des animaux, notamment des ours et des orignaux. Alors on a voulu mettre toutes les chances  de notre côté concernant les premiers et nous avons programmé un Safari aux Ours au Little Big Bear Safari. Richard vous emmène en haut de sa tour d’observation, et pendant plus de deux heures c’est un vrai défilé ! Les ours ont une totale confiance en lui, se laissent approcher et apprécient volontiers les pommes et autres douceurs qu’il apporte avec lui ! Voir ces grosses mamans ours et les petits qui grimpent aux arbres, franchement, c’est juste inoubliable ! J’ai mitraillé de photo, comme à peu près tout le monde, mais surtout j’étais comme une enfant.

La Baie de Fundy

Enfin, nous avons fini ce roatrip par la Baie de Fundy pour voir les plus grandes marées du monde et marcher au pied des fameux pots de fleurs d’Hopewell Rocks. C’est donc au parc national de Fundy que nous avons posé nos valises pour deux nuits, et nous avons exploré les alentours en voiture, en commençant par Cap Enragé et son phare trop mignon. La route pour y accéder est assez longue mais ça vaut la peine, c’est un beau chemin brumeux entre mer et champs jusqu’à arriver dans cet endroit un peu désert et hors du temps. Nous n’avons pas payé car nous sommes arrivés très tôt le matin, mais il y a un droit d’entrée, et en pleine saison le site propose de la tyrolienne jusqu’au phare ou encore de la descente en rappel.

Après ça nous avons pris la route direction Hopewell Rocks pour se promener à marée basse sur le fond de l’océan avant que l’eau ne monte et que l’on puisse faire du kayak à marée haute !! Cependant, ne vous attendez pas à être les seuls dans le coin, c’était full de monde, probablement à cause de la longue fin de semaine et le beau temps, mais ça laisse un petit goût de « trop de monde ! » (avec les grands espaces canadiens, j’ai pris le goût aux endroits calmes et pas trop peuplés !!).

Enfin, nous avions prévu d’aller à St Martins visiter les cavernes et se promener sur le sentier Fundy avant de rentrer, mais la pluie était au rendez-vous pour ce dernier jour, donc nous avons finalement décidé de rentrer et de retourner voir nos hôtes airbnb, et nous avons finalement passé une merveilleuse soirée en leur compagnie, autour de la meilleure tarte à la citrouille jamais confectionnée 🙂

En conclusion, je dirais que c’est un coin sympa, mais que ça ne valait pas tant de route pour si peu… Disons qu’en 10 jours, nous aurions du explorer un peu plus la Gaspésie, plutôt que de vouloir tout faire en un minimum de temps. Je vous conseillerai donc de choisir entre les deux, ou alors de faire les deux mais avec plus de temps devant vous afin de ne rien bâcler 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s